GPS et iPad Wi-Fi + Cellular

Début janvier 2011 j’avais écrit avoir commencé l’année de mauvaise humeur (¹) après le constat répété d’incompétence des vendeurs Apple, pendant les fêtes de Noël, concernant le matériel qu’ils vendaient, principalement iPad et iPhone. Je constate malheureusement que 5 ans plus tard, rien n’a changé, c’est à désespérer !

Je ne sais pas dans quelle langue il faut l’écrire, mais cette méconnaissance inacceptable de leurs produits provoque encore aujourd’hui l’incrédulité de leurs nouveaux clients concernant la présence d’un VRAI GPS sur ces mobiles. Je viens récemment d’en faire l’expérience avec un navigateur qui m’a soutenu, je cite :

« C’est une erreur de dire que l’iPad Cellular intègre une « puce GPS », il s’agit uniquement d’une puce qui fait une « triangulation par antennes GSM ».
Sources : vérifié par moi-même _ET_ confirmé par APPLE. »

Et de préciser, en réponse à mes dénégations appuyées :

« Lorsque j’ai dit que ça m’avait été confirmé par Apple, il ne s’agit pas des « vendeurs Apple dans le magasin » mais de l’assistance Apple au téléphone avec le type qui a cherché dans leur base de données interne. »

Je ne sais pas qui rédige ces « bases de données internes » mais l’assistance Apple devrait avoir pour obligation de lire les articles des sites web iFixit et Chipworks pour apprendre ce qui se cache sous le capot de leurs mobiles.

iPad Wi-Fi contre iPad Wi-Fi+Cellular


De ces deux modèles, le premier, iPad Wi-Fi, ne possède que le Wi-Fi comme moyen de connexion réseau, et la localisation n’est fournie que par des points d’accès Wi-Fi géoréférencés (²), donc très imprécis.

Le deuxième modèle, appelé iPad Wi-Fi+Cellular, permet d’accéder au réseau 3G/4G au moyen d’une carte SIM et d’un abonnement approprié (comme pour un iPhone). Il est pourvu d’un microprocesseur modem conçu par la société Qualcomm (série MDM96x5M), qui intègre un récepteur assisté A-GPS (Qualcomm IZat Gen8C), auquel s’ajoute un capteur inertiel trois-axes et un accéléromètre 3-axes, le tout apportant un positionnement extrêmement précis du mobile, au service des applications cartographiques de navigation routière, maritimes ou aériennes. La localisation peut donc être obtenue alternativement par les points d’accès Wi-Fi, par la trilatération des antennes cellulaires ou par le GPS intégré. Le récepteur A-GPS est compatible avec les systèmes GPS américain, GLONASS russe, et prochainement GALILEO (³).

Concernant les iPhone, ils sont tous équipés du même type de processeur modem avec GPS assisté intégré. Il n’y a donc pas à faire un choix.

iPad Wi-Fi + Cellular

Au risque de me répéter, encore une fois, le positionnement du GPS n’a absolument pas besoin du réseau cellulaire pour fonctionner, une carte SIM et un abonnement à ce réseau sont donc absolument I-NU-TI-LES. La puce A-GPS intégrée à ce modèle (comme aux iPhone) est parfaitement capable d’acquérir les satellites de la constellation GPS sans l’assistance (le « A » de A-GPS) par le réseau cellulaire. Cette assistance n’apporte qu’une accélération de l’obtention de la position, ou la récupération accélérée de cette position en cas de perte après passage dans un tunnel, par exemple, grâce à la connexion sur un serveur spécialisé fournissant en temps réel les éphémérides de la constellation des satellites. C’est particulièrement important en utilisation routière. Sans cette assistance le récepteur GPS fonctionne de manière autonome comme n’importe quel autre récepteur GPS, marine ou terrestre.

En conclusion, pour tordre le cou aux renseignements erronés divulgués par les revendeurs Apple, un iPad Wi-Fi+Cellular, comme un iPhone, est en mesure de vous positionner n’importe où sur la planète, au milieu de l’Océan Pacifique comme du désert du Sahara, ou dans un avion à 9000 mètres d’altitude (), sans aucun accès au réseau internet.

Merci de rediffuser largement !

———
(¹) iPad, GPS et abonnement au réseau cellulaire 3G
(²) Comment l’iPhone sait où vous êtes
(³) Qualcomm Announces Broad Support for Galileo Across Snapdragon Processor and Modem Portfolios
() Le GPS de l’iPad loin des réseaux
———

Facebooktwitterlinkedinmail

15 Replies to “GPS et iPad Wi-Fi + Cellular”

  1. Salut Francis,

    Mais actuellement sur le site Apple france dans le comparatif des iPad .. il n’est même pas fait mention du GPS quelque soit le modèle.. et si on choisi d’acheter un iPad 2 air par exemple on ne le retrouve même pas dans le descriptif …!!
    mon mac mini late 2009 marche toujours .. !
    amitiés

  2. Concernant la (mé)connaissance des vendeurs Apple, il existe aussi un autre scénario :
    Un ami change son ancien iPad2 (cellular) pour un iPad4. Le vendeur lui garanti qu’il pourra se géolocaliser sans problème grâce au GPS interne comme sur son iPad2. Il achète en confiance l’iPad4 non cellular et arrivé en mer entre Cherbourg et l’île de Wight ce qui devait arriver, arriva: Plus de localisation ! il est furieux et malheureusement, il y a beaucoup trop de cas qui confirme la mauvaise formation du personnel qui sont la plupart du temps en appoint d’équipe guère mieux formées que les stagiaires.

  3. Bravo pour votre blog grâce auquel j’ai choisi l’iPad 2 3G qui fonctionne nickel avec isailor gratis et ses cartes. Marche au large, quelques erreurs de profondeur au bord mais très fiable, plus que le navman navrant qu’il y avait sur le bateau quand je l’ai acheté…
    J’ai débloqué des soucis de restaurations avec l’Apple care au tel et ça a marché.
    Par contre je n’arrive pas à exporter mes routes et le fonctionnement des calculs de waypoint n’est pas top. D’autre part je voudrais faire un journal de bord en blog et je pense que vous avez une idée d’appli pour faire ça? Merci et encore bravo✌

  4. J’ai possédé 3 L’IPAD:s. Tous sont WIFI+CELLULAR.

    Ce commentaire est écrit sur un IPAD PRO (WIFI+CELLULAIRE)

    Je peux confirmer que les cartes SIM ne sont pas nécessaires pour faire fonctionner le GPS. J’ai utilisé tous les IPADS pour la navigation sur le bateau et dans la voiture.

    La seule raison pour laquelle j’achète la version CELLULAR est d’obtenir la puce GPS. Je ne les ai jamais utilisés ensemble avec une carte SIM vard.

  5. Je confirme avoir essayé un ipad 3G wifi cellular retina entre Cayenne et Paris à bord d’un airbus d’Air France. Je n’avais pas de puce 3 G et j’ai été parfaitement localisé. Je l’utilise ordinairement avec Inavx sur mon fast 38 en Guyane.

  6. Bonjour,

    Je confirme l’avis de Maurice. L’iPad n’a certes pas besoin du réseau pour connaître la position GPS, mais l’appli iNavX refuse de charger les cartes dans certains cas où elle ne dispose pas d’une connexion réseau. J’ai rencontré cette anomalie deux fois en ouvrant iNavX en pleine mer. Dernièrement avec la v4.7.4, je me suis à nouveau retrouvé en pleine mer et je n’ai pas pu utiliser l’appli du tout. J’ai vérifié avec une carte Google Map au même moment que la position est bien affichée correctement, ce qui signifie que l’iPad disposait bien de la localisation GPS. Mais heureusement que j’avais des cartes en papier sur le bateau ce jour là.

    Pour préciser l’anomalie : l’appli reste bloquée avec la page « Ajouter des cartes », et la liste affichée est alors VIDE (alors que les cartes sont bien stockées localement). On se demande bien ce que iNavX veut vérifier en attendant une connexion réseau. Il s’agit probablement d’un bug, car lorsqu’on démarre l’appli avec une connexion et qu’ensuite on la perd en mer, je n’ai jamais vu ce blocage.
    Donc l’ambiguité de compréhension dont parle Francis et qu’il a du mal à lever malgré ses explications est entretenue pas ce bug de l’appli.

    1. Il y a eu un bug sévère avec la version 4.7.3 de iNavX qui ne permettait plus d’accéder aux cartes sans accès internet. Depuis la version 4.7.4, si TOUTES les cartes d’un dossier sont téléchargées avant de partir, il n’y a aucune raison qu’elles disparaissent en mer, à moins d’un nouveau bug que je n’ai pas expérimenté pendant mon mois de convoyage de Corse en Normandie. Mais en tout état de cause, cela n’a strictement rien à voir avec le fonctionnement du service de localisation de l’iPad. Il ne faut pas mélanger.

  7. Je confirme. J’ai un iPad 2 sans carte sim et utilise hors wifi bien sûr. La localisation est précise.

  8. Bonjour,

    Je confirme les précisions de Francis à 100 %. Je possède un Ipad avec Gps dans lequel je n’ai jamais eu de puce téléphonique 3G ou 4G. Cela ne m’empêche pas de naviguer avec. J’ai aussi déjà testé le gps de l’Pad dans un avion. Position nickel.

  9. Ok es muy correcto. He navegado en él Atlantico sur amas de 50 millas de la Costa (por tanto sin antenas de celular) y la única forma de conectar el mini iPad wifi es con un bad elf gps que se conecta a los satélites del sistema gps.

  10. Hello Francis,
    Ce qui fait douter tout le monde, moi compris c’est que lorsque tu utilises inavx sur un iPad wifi + cellular, il ne te donne pas pas ta position si tu l’initialises en mer loin des antennes il refuse de te donner ta position; je n’ai pas trouvé d’autres solutions que celle qui consiste à lancer l’application en quittant le dock pour l’utiliser en mer.
    Merci pour tes écrits

    Maurice New Orleans Louisiana

    1. Avec quel modèle, récent ? Un GPS standard peut mettre jusqu’à plus de dix minutes pour un TTFF après une longue extinction, ou un changement important de lieu géographique. Pour un iPhone ou un iPad c’est pareil. A ce titre, les premiers chipset Broadcom (iPad 1 et 2) étaient nettement moins performants que les Qualcomm qui ont suivi.

Les commentaires sont fermés.