Plaidoyer pour des données européennes libres

Cela pourrait être un sujet du Baccalauréat en Sciences Economiques, et bien que je ne me sois jamais présenté à cet examen (pour cause d’incompatibilité post-soixante-huitarde et de cancrisme chronique) le sujet me paraît suffisamment imminent et grave pour tenter de le traiter, de mon modeste point de vue. Lire la suite …

Weather4D PRO 1.3.3 améliore encore le routage

weather4d proDes améliorations…

Pas de répit pour cette application : deux mois et demi après avoir intégré les courants dans le calcul du routage, cette dernière version présente des avancées significatives concernant cette fonction. Les améliorations apportent une plus grande précision au calcul de route optimisée et de nouveaux paramètres permettent d’en affiner les réglages.

… et deux bonnes nouvelles :

Elles concernent les courants, suivez le guide… Lire la suite …

Weather4D PRO 1.3.2 ajoute les courants dans le routage

weather4d proAvec la version 1.3.2, Weather4D PRO permet d’obtenir et d’afficher des courants en tant que données GRIB. Dans un premier temps, les courants disponibles sont fournis sur souscription par la société Tidetech, dont j’ai parlé il y a déjà quelques temps (¹). Une fois saisis dans les réglages de Weather4D PRO un identifiant et un mot de passe, fournis lors de la souscription, on peut accéder au catalogue mondial de Tidetech.

Seul un abonnement PRO à Tidetech permet d’obtenir des fichiers au format GRIB. La société réfléchit à une offre tarifaire spécifique pour des applications sur iPad/iPhone. Lire la suite …

Afficher les courants sur les cartes électroniques ?

Je titre volontairement cet article sous la forme d’une interrogation. De nombreux utilisateurs, tous pays confondus, souhaitent la visualisation des courants  dans les applications de Richard Ray. En effet, on ne trouve pas de fonction d’affichage des courants dans GPSNavX, MacENC et iNavX. C’est un choix délibéré du développeur car les sources de données de courants sont multiples et tous les services hydrographiques n’acceptent pas de fournir leurs fichiers au format numérique. De plus, les utilisateurs risquent fort de prendre des données affichées sur leurs cartes comme sûres et certaines, avec des conséquences qui pourraient engager la responsabilité de l’éditeur et des risques juridiques, surtout aux USA, trop grands pour le développeur. Lire la suite …