Nouvelle évolution majeure du modèle GFS

La NOAA (¹) a annoncé le 22 mars une mise à niveau majeure de son modèle de prévisions météo GFS.

Pour la première fois, le Global Forecasting System (GFS), modèle de prévision météorologique vedette de la NOAA (¹) sera couplé au modèle mondial de vagues Wave Watch III (WW3), produit par le FNMOC (Fleet Numerical Meteorology and Oceanography Center), ce qui permettra d’étendre les prévisions actuelles des vagues de 7 à 16 jours et d’améliorer la prévision des vagues océaniques forcées par l’atmosphère. Lire la suite …

Etat de la mer : interpréter les modèles de vagues

Dans Weather4D, comme généralement dans d’autres applications, les prévisions de l’état de la mer sont décrites par des modèles océaniques. Le plus utilisé est le modèle WW3 (Wave Watch III), publié par le FNMOC (Fleet Numerical Meteorology and Oceanography Center) de l’US Navy, avec un modèle Mondial à échéance de 7 jours et résolution 1° (60MN), et un modèle Europe à 3 jours et résolution 0,2° (12MN). Météo-France publie les modèles MFWAM (Wave Assimilated Model) couplés avec les modèles météo ARPEGE et AROME avec trois résolutions : Mondial à 0,5° (30MN), Europe à 0,1° (6MN), France à 0,025° (1,5MN) avec des échéances variables (¹). Lire la suite …

Routage : du jeu à la réalité (suite)

Vendredi 13 novembre ne sera pas un jour de chance pour les skippers du Vendée Globe 2020 (¹). Ils vont devoir négocier la rencontre avec la tempête tropicale « Theta » qui croise leur parcours avec des vents moyens pouvant atteindre les 40 nœuds et de puissantes rafales. Surtout la mer sera à craindre car, fortement croisées au passage du centre dépressionnaire, les vagues pourront dépasser les 6 mètres et déferler de façon chaotique. Lire la suite …

Routage : du jeu à la réalité

Au deuxième jour de course de ce Vendée Globe 2020, on peut dire que les conditions météo que vont subir les skippers dans la descente vers le Pot au Noir vont être particulièrement musclées. Après un départ par un temps de demoiselle, un premier front froid peu actif passé sans encombre, les solitaires vont traverser un deuxième front beaucoup plus violent dans la nuit et la matinée de mardi à mercredi, pour le groupe parti à l’Ouest, et dans la soirée pour le groupe passé entre le DST (¹) et la Gallice.

Mais ces conditions à venir sont bien différentes pour les joueurs de Virtual Regatta et pour les marins… Lire la suite …

Les données météo du CEPMMT bientôt ouvertes au public [2e partie]

Source : The Parliament Mag par Umberto Modigliani, directeur adjoint des prévisions du CEPMMT, responsable, avec le directeur du département, de la production continue des prévisions et des relations avec les utilisateurs.

Début octobre, le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT) fera un grand pas en avant en mettant gratuitement à la disposition de tous des centaines de ses cartes de prévision.
Ces changements s’inscrivent dans le cadre d’une vaste initiative européenne visant à rendre les données du secteur public gratuites et ouvertes, à encourager l’innovation et à soutenir une économie numérique prospère fondée sur les données.

Jusqu’à présent, l’accès complet à ces cartes de prévision était réservé aux services météorologiques et hydrologiques nationaux des États membres et des États coopérants du CEPMMT, aux membres de l’Organisation météorologique mondiale et aux clients commerciaux. L’accès était soumis à une série de licences personnalisées et à des redevances élevées.

Lire la suite …

Les données météo du CEPMMT bientôt ouvertes au public [1ère partie]

Créé en 1975 à l’initiative des membres de l’Union Européenne, le Centre Européen de Prévisions Météorologiques à Moyen Terme est une organisation intergouvernementale indépendante dont le siège, jusqu’à ce jour, se situe à Reading, Angleterre. Le CEPMMT est financé par 22 états membres et 12 états associés. Il emploie près de 350 personnes, et son équipement de supercalculateurs est l’un des plus importants en Europe. Depuis une quinzaine d’années, les prévisions du CEPMMT tendent à être parmi les plus précises au monde, selon les données de vérification de l’Organisation Météorologique Mondiale (WMO). Le CEPMMT est actuellement dirigé par la météorologiste française Florence Rabier, qui a travaillé au bureau météorologique local de Météo-France.

Mais, depuis l’avènement du Brexit, la situation a changé. Le Royaume-Uni ne faisant plus partie de l’UE, le CEPMMET doit déménager vers un pays européen, et cela pourrait engendrer, pour les utilisateurs de données météo, des conséquences plutôt… positives ! Lire la suite …

La guerre des modèles météo aura bien lieu [MAJ]

Je relayais en décembre 2018 un excellent article publié sur le blog de nos amis de Geogarage, qui se font un devoir permanent d’une revue de presse des meilleurs articles étrangers concernant la cartographie, la météorologie, et plus généralement tous les sujets liés à la navigation maritime. En voici une traduction librement adaptée et commentée en français.  Lire la suite …

Partager les fichiers GRIB avec Air Share

Vous êtes de plus en plus nombreux à avoir adopté l’Iridium GO! pour sa facilité à récupérer des fichiers GRIB, en direct depuis Weather4D et certaines autres applications. Mais quelques uns souhaitent également transférer ces fichiers sur PC pour les importer dans un logiciel sous Windows (que voulez-vous, nul n’est parfait !). Une solution assez simple existe : l’application Air Share, compatible iOS et Android (¹). Lire la suite …

Iridium Mail & Web : les fichiers météo GRIB sur iPad et iPhone au grand large [MAJ-2]

[MAJ du 15 février 2019] La mise à jour récente de l’application Iridium Mail & Web me donne l’occasion de rafraîchir ce billet rédigé à l’origine en décembre 2011.

La passerelle Wi-Fi Optimizer de la société RedPort permet aux possesseurs d’un téléphone satellite mobile de faire des requêtes et recevoir des fichiers météo GRIB depuis un iPad ou un iPhone en haute mer, en plein désert, ou n’importe où sur la planète.

Après avoir mis en oeuvre et testé cette solution sur un long parcours, elle s’est avérée parfaitement opérationnelle. Cependant, elle est limitée à la réception des seuls prévisions du modèle météo GFS mondial, et du modèle de vagues WW3, obtenues par le répondeur automatique du serveur américain Saildocs.

Lire la suite …