R-Mode, futur système de positionnement alternatif

Les systèmes mondiaux de navigation par satellite GNSS (Global Navigation Satellite System), sont devenus la principale source de localisation, de navigation et de synchronisation (PNT1) pour les navires et les opérations maritimes. Les GNSS sont utilisés également pour le système d’identification automatique (AIS2). Malheureusement, il est reconnu que les GNSS sont vulnérables aux brouillages et aux interférences, intentionnels ou non, qui peuvent entraîner la perte d’informations de positionnement ou, pire encore, des informations de positionnement erronées. Lire la suite …

La connexion des GPS USB/Bluetooth avec Mac M1 [MAJ-2]

L’arrivée des Mac à processeurs Apple M1 et des systèmes macOS 11 « Big Sur » et macOS 12 « Monterey » avait provoqué des déconvenues chez les utilisateurs de GPS connectés en USB et/ou en Bluetooth pour leurs applications de navigation.

En USB, le plus récent driver Prolific V.2.2.2 est désormais universel pour les GPS BU-353xx de GlobalSat. Quant au GNS3000 (¹) en Bluetooth il subit toujours une instabilité de l’interface pour la connexion de multiples appareils, instabilité qui ne semble malheureusement pas encore totalement résolue. Lire la suite …

GNS 3000 récepteur GPS Bluetooth pour mobiles

Le nouveau GNS 3000 annoncé par Global Navigation Systems depuis le printemps dernier est enfin disponible (¹). Il vient remplacer le GNS 2000 Plus. Désormais équipé d’un émetteur Bluetooth 5.0, il dispose d’un connecteur SD Card permettant d’enregistrer les données de position en continu.

Compatible avec les produits Apple, il s’adresse principalement aux appareils non dotés du GPS : iPod Touch et iPad WiFi tous modèles. Il peut être utilisé également avec tous les PDA, portables et tablettes compatibles Bluetooth. Il dispose d’une batterie Li-Ion offrant une autonomie de 10 heures en continu.

Lire la suite …

Cyber-attaques et navigation de plaisance

Garmin a été victime d’une cyber-attaque qui a débuté le 23 juillet dernier et a duré plusieurs jours. La panne provoquée a perturbé un grand nombre de ses services en ligne.

Les clients de Navionics ne pouvaient plus accéder au serveur de Navionics via leurs identifiants de connexion. L’application Navionics Boating, l’installateur de cartes et le visualiseur de cartes Navionics ont tous été impactés. les produits ne pouvaient plus être achetés directement sur le site web de Navionics. Les traceurs de cartes pouvaient toujours être utilisés comme appareils autonomes pendant cette défaillance de Garmin, mais les cartes ne pouvaient plus être téléchargées ni mises à jour. Lire la suite …

La précision des GPS [brève de l’été]

On me demande toujours – et ce depuis des lustres – quelle confiance accorder aux GPS de nos tablettes et smartphones. Au risque probablement de me répéter, je persiste à affirmer que nos appareils mobiles sont dotés des récepteurs GPS les plus précis qu’on puisse trouver en usage civil, particulièrement pour la navigation de plaisance. Lire la suite …

Apple embarque enfin GALILEO [MAJ]

Bonne nouvelle, un an après son apparition sur les premiers smartphones (¹), Apple intègre enfin un processeur de réception GNSS compatible GALILEO. Les iPhone 8/8+ et bientôt iPhone X sont désormais pourvus du modem LTE X16 Snapdragon MDM9655 de la société Qualcomm, qui comprend un récepteur multi-GNSS : GPS (USA), GLONASS (Russie), GALILEO (Europe) et QZSS (Japon) (²). La confirmation m’en a été apportée par nos amis de iFixit.

[MAJ du 15/12/2017] Les iPhone 6S et 7 sont désormais compatibles avec les signaux Galileo.

Lire la suite …

BeiDou-3 La Chine accèlère son GPS mondial

A ce jour, la constellation des satellites GPS chinois BeiDou-2 ne couvre qu’une partie de l’Est asiatique et du Pacifique Ouest. Avec la mise en service du GPS européen GALILEO fin 2016, le remplacement programmé de la 2e génération GPSII américain par la 3e génération GPSIII, la mise en orbite de la 3e génération des satellites russes GLONASS-M, la Chine entend rattraper son retard par une couverture mondiale à marche forcée. Lire la suite …

GALILEO et les mobiles Apple

A moins d’un mois du lancement par Ariane 5 de quatre nouveaux satellites portant la constellation GALILEO à 18 satellites, les fabricants de composants de localisation ont déjà présenté leurs nouvelles puces de localisation supportant le GNSS européen. Cela a permis à la société espagnole BQ de proposer début septembre le premier smartphone « Galileo-ready », équipé du processeur Qualcomm Snapdragon 652, l’Aquarius X5 Plus.

On aurait pu s’attendre à retrouver la même puce dans l’iPhone 7 d’Apple, qui équipait depuis l’iPhone 4S et l’iPad 3 tous ses appareils mobiles avec des processeurs de communication Qualcomm, intégrant réception  GPS (US) et GLONASS (Russe), il n’en est rien. Avec ce dernier smartphone, Apple renoue avec Broadcom, écarté depuis 2012 pour assurer ces fonctions, en intégrant une puce BCM47734.

Lire la suite …

GPS et iPad Wi-Fi + Cellular

Début janvier 2011 j’avais écrit avoir commencé l’année de mauvaise humeur (¹) après le constat répété d’incompétence des vendeurs Apple, pendant les fêtes de Noël, concernant le matériel qu’ils vendaient, principalement iPad et iPhone. Je constate malheureusement que 5 ans plus tard, rien n’a changé, c’est à désespérer !

Lire la suite …

2016 Année de GALILEO

Depuis mon premier billet sur GALILEO fin 2011 (¹), l’Europe de l’espace a fortement progressé. Malgré les aléas économiques et nombreuses restrictions budgétaires, le cap et le calendrier ont été maintenus grâce à une volonté politique communautaire sans faille. Cela vaut d’être salué car bien d’autres domaines de l’action européenne n’en ont pas eu la primeur.

L’année 2016 a déjà été surnommée « L’Année de GALILEO ». Ce fut le message clair du Sommet de la Navigation par Satellite de Munich (²) début mars. Le sommet de Munich couvrait tous les systèmes GNSS, mais l’accent cette année était carrément sur GALILEO. Lire la suite …