Lecture : « Comme un albatros » de Pierre-Yves Touzot

Ce livre, paru aux éditions La Découvrance au mois d’Août, prend opportunément tout son sens alors que le Vendée Globe occupe l’actualité sportive. Que vous soyez amateur de courses au large, laboureur d’océans en famille, papy bourlingueur ou simple plaisancier du littoral, vous devez lire ce roman.

Au travers du périple initiatique d’un jeune bizut du Vendée Globe, le récit nous entraine de l’autre côté du miroir médiatique de cette course mythique. Il nous conduit au fil des milles parcourus vers une réalité beaucoup moins excitante, beaucoup moins poétique, mais qui nous concerne tous.

Après les films documentaires édifiants des Yann Arthus Bertrand, des Jacques Perrin et quelques autres, Pierre-Yves Touzot a préféré lâcher sa caméra pour ce roman simple mais qui nous parle directement, nous autres navigateurs. J’ai été d’autant plus touché par le parcours du personnage que j’ai reconnu en lui mes propres inquiétudes, depuis plusieurs décennies, en observant au cours de mes navigations la dégradation croissante de notre environnement maritime. Si l’aventure océanique existe toujours, fort heureusement, la navigation de plaisance prend un goût de plus en plus amer et il est bon qu’un écrivain, un cinéaste, un passionné, vienne nous donner un petit électrochoc qui nous rappelle à la réalité, nous ramène les pieds sur mer.

L’auteur

Pierre-Yves Touzot, réalisateur, scénariste et plus récemment romancier, a réalisé plus d’une centaine de films, moyens et courts métrages, documentaires et films de commande. Comme un albatros est son deuxième roman.

Facebooktwittermail