Lecture : « L’énigme de la Diane » de Nicolas Grondin

Il y a un bon moment que je ne vous avais plus proposé de titre dans cette rubrique « Lecture ». L’actualité technique étant un peu ralentie depuis quelques semaines, j’en profite pour vous présenter un roman passionnant découvert grâce au conseil avisé d’un vieil ami concarnois. Je l’en remercie ici vivement.

A travers l’histoire du jeune Basile Houareau, embarqué de force à 14 ans à bord de la Diane, frégate royale armée de 36 canons, l’auteur nous dépeint la vie à bord d’un navire de guerre en campagne de la Mer d’Iroise aux Antilles. Nous sommes en 1781, et la guerre contre les Anglais, le long des côtes d’Amérique, fait rage.

Dans cette aventure, menée de façon trépidante, un mystère relie le jeune Basile, natif d’Audierne, à l’intrépide capitaine de frégate Louis Rouget, chevalier de Selcy, qui prend le commandement de la Diane dans des circonstances pas toutes à son honneur.

Basile va découvrir la terrible vie d’un mousse au sein d’un équipage de durs à cuire, l’horreur des combats, mais aussi l’amour, et passer ainsi au fil des mois de l’enfance à une vie d’homme.

Il y a bien longtemps que je n’avais lu un livre rédigé dans une écriture d’un français aussi parfait, décrivant de façon minutieuse et terriblement réaliste le quotidien de ces marins embarqués pour la guerre, tout en maintenant le lecteur en haleine, de la première à la dernière page, jusqu’à la révélation finale de cette énigme de la Diane.

Un moment de lecture jubilatoire, instructif et divertissant.

D’autant plus surprenant qu’il s’agit du premier roman de Nicolas Grondin, autodidacte, libraire, éditeur, et désormais raconteur d’histoires de talent. Publié aux éditions Les Nouveaux Auteurs – Prisma Presse, 2010.


Les autres titres de la rubrique Lecture

Facebooktwittermail

One Reply to “Lecture : « L’énigme de la Diane » de Nicolas Grondin”

  1. Grand merci de cet avis qui me fait rougir.
    Juste un détail, ce n’est pas exactement mon premier roman, j’ai déjà sévi au Fleuve Noir, mais c’est en effet mon premier roman “maritime”, une passion qui me vient de l’enfance.
    Encore merci.

Les commentaires sont fermés.