Routage : du jeu à la réalité (suite)

Vendredi 13 novembre ne sera pas un jour de chance pour les skippers du Vendée Globe 2020 (¹). Ils vont devoir négocier la rencontre avec la tempête tropicale « Theta » qui croise leur parcours avec des vents moyens pouvant atteindre les 40 nœuds et de puissantes rafales. Surtout la mer sera à craindre car, fortement croisées au passage du centre dépressionnaire, les vagues pourront dépasser les 6 mètres et déferler de façon chaotique.

 

Position des concurrents regroupés le 12 novembre à 8h00 UTC

Position des concurrents regroupée le 12 novembre à 8h00 UTC au Nord-Est des Açores

Un routage de sécurité s’imposera certainement à la majorité car ce ne sont que les premiers jours de la course, surtout pour les « foilers » qui n’ont pas bénéficié d’une longue préparation. Les deux projections suivantes au vendredi 13 sur le routage de ce matin effectué depuis la tête de la flotte, devraient globalement être suivis par la majorité des marins :

Position sur le routage à la date du vendredi 13. Météo GFS le 12 novembre à 00h00 UTC

Position sur le routage à la date du vendredi 13. Météo GFS le 12 novembre à 00h00 UTC

Position sur le routage à la date du vendredi 13. Vagues Météo France le 12 novembre 00h00 UTC

Position sur le routage à la date du vendredi 13. Vagues Météo France le 12 novembre 00h00 UTC

Ils devraient passer à l’Ouest de la tempête se déplaçant vers l’Est pour éviter les conditions les plus difficiles. Cette réalité qui s’impose sur l’eau ne sera pas perçue par les joueurs de Virtual Regatta, dont les trajectoires pourront allégrement profiter des vents forts de la tempête pour augmenter leur score (²).

Routage course réelle versus jeu Virtual Regatta

Routage course réelle versus jeu Virtual Regatta

C’est toute la subtilité du routage, un outil très utile pour le navigateur, mais qui doit être analysé et confronté aux réalités vécues. Un guide à ne pas suivre aveuglément. Dans le routage « course » ci-dessus, une contrainte de hauteur de vagues de 4 mètres a été introduit dans le calcul. Ce qui force le routage à contourner largement le centre de la tempête.

Après cet épisode musclé, deux ou trois jours de répit avant le Pot au Noir vont permettre aux marins de décompresser un peu, et aux « foilers » de faire parler la poudre ! Quant aux joueurs, ils n’auront guère d’option stratégique pour faire la différence.

–––
(¹) Météo Ouest-France – Vendée Globe 12/11/2020
(²) Météo Ouest-France – Vendée Globe – Virtual Regatta 12/11/2020
–––

 

Facebooktwittermail

One Reply to “Routage : du jeu à la réalité (suite)”

  1. La VR a encore ceci de particulier que la météo prédite est égale à celle observée sur l’eau (à court terme). Weather4D est fort utile car son horizon temporel en GFS est bien plus lointain que celui offert dans VR (bien joué commercialement Francis et Olivier)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.