Weather4D renouvelle son offre de modèles GRIB

Les dernières versions Lite, Routage, Routage & Navigation arrivent avec une liste de modèles météo et océaniques entièrement revue afin de faire profiter les utilisateurs de l’évolution de l’offre des modèles de prévisions internationaux. Par la même occasion, tous les fichiers GRIB passent au format GRIB-2, ce qui permet une réduction de leur taille et un meilleur taux de compression.

Le nombre de modèles passe de 42 à 54 (de 44 à 65 en tenant compte des nouvelles résolutions disponibles pour certains modèles). Certains évoluent, d’autres s’ajoutent, et certains disparaissent pour cause de moindre pertinence ou de redondance. Les modèles non cités ci-dessous restent inchangés (Arpege, Arome, etc.).

Les modèles météo mondiaux qui évoluent

• GFS ajoute un pas de temps de 1 heure aux quatre pas déjà disponibles (3, 6, 9, 12 heures).

• ECMWF IFS propose désormais trois résolutions 0,25°, 0,4° et 1°, quatre pas de temps (3, 6, 9, 12 heures) et quatre données : vent moyen, pression, précipitations et température de l’air.

• ECMWF AIFS, modèle expérimental européen basé sur le Machine Learning (IA), arrive dans les trois applications avec deux résolutions 0,25° et 1°, et trois pas de temps (6, 9, 12 heures). Mêmes données que IFS.

• ICON GLOBAL propose désormais quatre résolutions : 0,125°, 0,25°, 0,5° et 1°, avec les mêmes cinq pas de temps que le GFS.

• GDPS (ex GEM) : le modèle canadien augmente sa résolution de 0,24° à 0,15° et son échéance de 6 à 10 jours avec quatre pas de temps (3, 6, 9, 12 heures).

• ARPEGE Monde passe de 0,5° à 0,25° avec quatre pas de temps (3, 6, 9, 12 heures).

Les modèles météo régionaux qui évoluent

• ARPEGE Europe propose désormais cinq pas de temps (1, 3, 6, 9, 12 heures).

• ICON Europe propose désormais cinq pas de temps (1, 3, 6, 9, 12 heures).

Les nouveaux modèles météo régionaux

• HRRR CONUS couvre les États-Unis comme le NAM, mais avec une très haute résolution de 0,025° (1,5MN). Actualisé toutes les heures, par pas de 1 heure à échéance de 18 heures.

• ICON D2 couvre une partie de l’Europe de l’ouest avec une très haute résolution de 0,02° (1,2MN) actualisé toutes les trois heures à échéance de 48 heures. C’est le plus précis des modèles de la DWD.

• UKV : modèle du MetOffice britannique (UKHO) à très haute résolution de 0,05° couvrant les côtes sud des Iles Britanniques à échéance de 5 jours par pas de 1, 3, 6, 9, 12 heures, actualisé deux fois par jour, avec vent à 10 mètres et rafales.

Les modèles océaniques qui évoluent

  • Vagues

• GFS WAVE : l’ancien modèle WW3 du FNMOC est désormais assimilé au modèle météo GFS (¹), avec des caractéristiques identiques (résolutions, échéance, pas, actualisations).

MFWAM Global gagne plusieurs pas de temps comme le modèle ARPEGE Monde

  • Courants

• COPERNICUS : l’appellation « MyOcean » des modèles de courants disparaît. Les couvertures et caractéristiques restent les mêmes : Global, IBI, ENWS, Baltic, MED.

Les nouveaux modèles océaniques

• HYCOM (Mondial) : courants océaniques à haute résolution 0,08°, et basses résolutions 0,25° et 0,5°, par pas de 3 heures à échéance de 7 jours.

• COPERNICUS SMOC : nouveau modèle mondial de courants combinés marées et océaniques, à haute résolution de 0,083°(5MN), 0,25°(15 MN) et 0,5°(30 MN) par pas de 1h. à échéance de 120 heures.

• WCPS Saint-Laurent, modèle canadien du CMC, couvre le Saint-Laurent avec une grille de 0,5MN, par pas de 1 heure à échéance de 84 heures. Données fournies : vent moyen à 10 mètres et courants.

• IFREMER : courants à très hautes résolutions, avec des grilles jusqu’à 250 mètres sur les côtes ouest et nord de la France. Par pas de 1 heure à échéance de 100 heures.

• IFREMER WW3 : combinaison des données vagues et courants pour les côtes ouest et nord de la France, à très hautes résolutions. Par pas de 1 heure à échéance de 100 heures.

Les modèles qui disparaissent

Suppression des modèles COAMPS, GEM et WRF.

Le back-office

Une nouvelle infrastructure de serveurs est mise en œuvre, en partenariat avec SailGrib, pour accompagner ce changement. Ils sont calibrés en vue d’un accroissement sensible des téléchargements, de l’augmentation des résolutions, et de l’intégration de fichiers de courants à très hautes résolutions. Ces serveurs à haute disponibilité sont répartis sur trois sites, un processus de basculement automatique garantissant la continuité du service. Des procédures améliorées de téléchargement et de contrôle des fichiers en entrée devraient viabiliser la qualité des GRIB en sortie vers les utilisateurs.

Les manuels utilisateurs français et anglais ont été mis à jour de ces évolutions, et sont d’ores et déjà disponibles au téléchargement.

–––
(¹) Nouvelle évolution majeure du modèle GFS
–––

Facebooktwitterlinkedinmail

5 Replies to “Weather4D renouvelle son offre de modèles GRIB”

  1. Excellente évolution, dommage que l’Ecosse ne soit pas comprise dans le périmètre UKV mis à disposition.

    1. Le modèle CFS est un modèle climatologique destiné à la recherche et totalement inutilisable en navigation. Ce n’est pas un modèle météorologique. Pour le Pacifique, un modèle comme le GFS à 16 jours ne peut déjà apporter qu’une tendance pour la deuxième semaine. Alors imaginez un routage à 180 jours !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.