Sale temps pour iNavX [MAJ]

Ce que je prévoyais déjà depuis un bon moment vient finalement de se produire : iNavX a perdu la cartographie Navionics ! Il semblait évident que le contrat historique qui permettait à iNavX d’avoir un accès privilégié à la cartographie Navionics, depuis l’origine de l’application conçue par Richard Ray en 2009, était menacé. Depuis lors les choses ont bien changé : rachat de l’application par NavX Studio (¹), rachat de Navionics par Garmin (²), généralisation de la politique d’abonnement annuel aux cartes (³)…

Pour les utilisateurs français encore nombreux, en partie grâce à la version française, mais surtout grâce aux cartes Navionics couvrant toute l’Europe dans les moindres détails, sans avoir besoin de renouveler les abonnements, cela sonne le glas. Les actuels développeurs de iNavX viennent d’annoncer l’intégration des cartes vectorielles C-Map mondiales, mais avec une limitation majeure : utilisation uniquement en live, nécessitant donc une connexion internet permanente :

La couverture comprend et n’est pas limitée à : USA, Amérique du Nord, Caraïbes, Amérique du Sud, Europe, Asie Pacifique, Australie et Afrique.
La carte mondiale C-MAP offre des cartes vectorielles haute résolution pour une couverture mondiale dans une cartographie facile à utiliser. Livrée sous forme de carte en ligne, la C-MAP World Chart est une carte vectorielle mondiale dont les navigateurs bénéficient depuis des années. Les sources de la carte sont basées sur l’ENC et des sources supplémentaires publiées par les bureaux hydrographiques. La C-MAP World Chart est mise à jour trimestriellement et nécessite une connexion de données [à l’internet].

Les cartes et options désormais disponibles en achat intégré

Les cartes et options désormais disponibles en achat intégré

Le résultat est que, hors connexion cellulaire, plus aucune carte n’est disponible pour l’Europe (sauf côtes germaniques et alentours). Et il est fort peu probable que C-Map autorise le téléchargement des cartes, car cela viendrait en concurrence de leur propre application qui propose cette fonction avec un abonnement annuel « Premium ».

Dès lors, quel avenir pour iNavX en Europe pour les navigateurs hauturiers ?

[PS] Si vous ne voulez pas perdre les cartes téléchargées, il faut désactiver le compte avant toute mise à jour.

[MAJ le 11 septembre 2021]

Avec la soudaine baisse de prix (50%) je me suis fendu de l’abonnement C-Map. Bien m’en a pris. J’ai pu constater que dans l’état actuel de l’affichage, les cartes sont inutilisables. Aucune information additionnelle n’est affichée sur la carte : aucun texte (noms des lieux et marques, caractéristiques des feux, secteurs des feux,…). De plus les sondes disparaissent à certaines échelles en dézoomant, ainsi que la plupart des marques. Aucune option d’affichage des couches d’information spécifique à C-Map n’est proposée dans les Réglages de la vue Carte, contrairement à ce qui était proposé avec Navionics. Ça sent la mise en œuvre en catastrophe !

–––
(¹) iNavX change de main
(²Les acteurs de la cartographie électronique
(³) Cartes marines numériques : achat ou abonnement [MAJ] ?
–––

mail

31 Replies to “Sale temps pour iNavX [MAJ]”

  1. En dehors des commentaires sur la disponibilité et le choix des applications au demeurant pour moi W4D), cela rappelle l’impérieuse nécessité de « télécharger » des cartes papiers dans son bateau.

  2. Un exemple : cet été j’étais en régate dans le chenal du Four, et contre courant, de nuit et en double. Imaginons que faute de connexion entre deux grains, je perde ma cartographie ? Je vais sur les cailloux parce qu’un « décideur » pour faire plaisir à ses actionnaires a imposé une connexion et pas de chargement des cartes ? J’ai bien compris. Pour information, c’est exactement la situation que j’ai vécue cet été …

    1. La majorité des apps permettent le téléchargement des cartes pour usage hors-ligne, heureusement ! (W4D, iSailor, Navionics Boating, etc…

  3. Il est certain que cette annonce remet en cause toute navigation hors connexion internet sur nos Ipad. Utilisateur depuis toujours de ce moyen, il est certain que nous devons avoir à bord des cartes (chargées) et une position GPS fiable pour naviguer sans risque ou tactiquer en régate.
    Comment faire

  4. Merci aux américains une fois encore et à la fin d’une possibilité de faire le tour du monde avec un Ipad !

    1. Ce n’est pas tout à fait juste, il y a bien d’autres applications que iNavX pour faire un tour du monde Weather4D, C-Map, iSailor, SailGrib, etc…

  5. Bonjour Francis Merci pour ces informations. Je ne vois pas très bien comment remplacer INavX .W4D est bien pour des traversées mais offre peu de possibilités pour la navigation côtière notamment dans les Caraïbes. Quelle serai la meilleure option avec une consultation hors ligne ?

  6. Effectivement nos cartes téléchargées sur iNavx vont devenir de précieux collectors !
    A propos de C-MAP en remplacement, le support iNavx m’a décrit ceci : « We are now offering C-MAP worldwide online charts. In a few weeks we will be adding a feature that will allow these charts to be stored for offline use with certain limitations. »
    A voir quelles limitations ?

    1. Si c’est bien le cas (et pourquoi ne pas l’avoir fait dès le début ?) C-Map exigera les mêmes restrictions que dans leur propre application. Ça me semble difficile car dans C-Map app aucune fonction de navigation n’est activée sans l’abonnement Premium (pas de position GPS, ni wp ni route), et il doit être renouvelé chaque année.

  7. Merci pour ces infos, et oui, je pose la même question que ci-dessus : quelle solution pour les Caraïbes ?

  8. Bonjour Merci pour ces précisions . Quelle est la solution pour les grandes traversées et les pays des Caraïbes ?
    Cordialement
    Paul

Les commentaires sont fermés.